See it in english

Webdocumentaire

Les musulmans font régulièrement la manchette au Canada, mais c'est souvent sur un fond de controverse. Quel effet cela a-t-il sur l'idée que se font les jeunes musulmans canadiens d'eux-mêmes, de leur communauté et des autres? Le webdocumentaire bilingue Moi, le musulman d'à côté leur offre une plateforme pour s'exprimer sur des sujets tels que l'amour, la religion, la culture, la politique, la communauté et la famille.
Un webdocumentaire d'Oussayma Canbarieh
Réalisé par Hector Vilar

Webdocumentaire

Dans le webdocumentaire Moi, le musulman d'à côté, on rencontre Dania, d'Eduardo, Jamilla, Laila, Mehdi, Rizwan et Suad, sept jeunes musulmans canadiens vivant à Montréal et à Toronto.

Nous vous invitons, à travers 24 capsules totalisant plus de 120 minutes de documents vidéo et audio, à aller au-delà des stéréotypes et à découvrir ce que c'est d'être jeune, musulman et canadien.

Pour une visualisation optimale de ce site web, la résolution minimale de votre écran doit être de 1280 x 960.

Suivez-nous : Follow us on Facebook  Follow us on Twitter   Follow us on Flickr

Personnages

Jamilla

D'origine somalienne, Jamilla vit à Toronto. Elle nous présente sa famille durant un souper du dimanche soir. Nous la suivons également sur son lieu de travail, rencontrons deux de ses amis avec qui elle discute des défis qui se posent aux jeunes Somaliens. Nous découvrons aussi de quelle façon elles s'engage dans la société et sa communauté.

Biographie

Jamilla Mohamud est née à Mogadiscio, en Somalie. En 1988, alors qu'elle a six ans, les conflits intérieurs poussent les membres de sa famille à se réfugier aux Pays-Bas, puis à s'installer à Toronto. Facile à vivre, de caractère enjoué et chaleureux, Jamilla travaille fort pour atteindre les buts qu'elle s'est fixés. Elle détient un baccalauréat en science et travaille pour l'organisation Africans in Partnership Against AIDS, en tant que coordonnatrice des activités de sensibilisation. Dans ce cadre, elle fréquente de nombreuses communautés africaines de Toronto, notamment la communauté somalienne. Elle croit à l'éducation pour amener des changements dans sa communauté et se réjouit que sa famille l'ait encouragée être active en dehors de ses études. Elle est fière de son héritage culturel et religieux et souhaite que sa propre expérience motive les jeunes à vouloir atteindre leurs buts au Canada, un pays qui, selon elle, leur offre d'innombrables occasions.

Vidéos
Photos
Audios
Version Flash

Laila et Mehdi

Une réfugiée afghane chiite de Toronto plus un immigrant marocain sunnite de Montréal, cela donne le couple, marié de fraîche date, de Laila et Mehdi. Ils parlent de la façon dont ils se sont rencontrés sur Facebook, du mariage musulman et de leur relation. Laila nous présente son père, dentiste à Kaboul maintenant chauffeur de taxi. De retour à Montréal, nous suivons les efforts qu'elle fait pour s'intégrer dans sa nouvelle résidence.

Biographie
EL MEHDI ZEROUALI OUARITI

El Mehdi Zerouali Ouariti est né à Casablanca, au Maroc. En 2001, alors qu'il avait 16 ans, ses parents ont décidé de s'installer au Canada. Bien que leur vie ait été agréable au Maroc, ils espéraient un avenir meilleur au Canada. Comme ils parlaient français, ils ont choisi le Québec. À Montréal, Mehdi a rencontré beaucoup de personnes qui l'ont inspiré et commencé à afficher sa passion pour l'art à travers les réseaux sociaux. C'est par le biais de son travail en conception graphique pour des groupes engagés politiquement et religieux qu'il a rencontré Laila Sherdel sur Facebook. Ils se sont mariés en 2010. Medhi a étudié les beaux-arts, avec le design comme dominante, à l'Université Concordia et continue de travailler en graphisme et en design intérieur. Mehdi travaille présentement dans le domaine financier, tout en terminant sa maîtrise en gestion à l'Université McGill.

LAILA SHERDEL

Laila Sherdel est née à Kaboul, en Afghanistan. Quand elle était âgée de quatre mois, sa famille a été forcée de quitter le pays durant l'invasion soviétique en 1985. Elle s'est rendue au Pakistan en voyageant tantôt à dos de chameau ou à dos d'âne, tantôt à pied. Les parents de Laila, qui occupaient une position importante dans la société afghane, ont dû utiliser des déguisements durant leur séjour dans ce pays pour éviter d'être reconnus. Le fait d'avoir à cacher ce qu'ils avaient obtenu au prix d'un travail acharné leur a fait vivre de vraies montagnes russes sur le plan des émotions. Ils ont passé environ un an au Pakistan avant d'être parrainés en 1986 par l'oncle de Laila qui vivait déjà au Québec. Par la suite, la famille a déménagé à Toronto, où Laila a grandi. Elle est revenue au Québec lorsqu'elle a épousé El Mehdi Zerouali Ouariti. Laila a étudié en science politique à l'Université de Windsor et perfectionne son français pour pouvoir travailler dans la fonction publique, tout en étant employée dans une banque à Montréal. Elle se passionne pour la littérature et pense à écrire un livre sur son périple et sur l'histoire, passée et présente, de son pays d'origine.

Vidéos
Photos
Audios
Version Flash

Eduardo

Eduardo Alves Dos Anjos est né à São Paulo, au Brésil, et a grandi à Montréal. Il se considère comme un citoyen du monde. Il prépare un baccalauréat à la John Molson School of Business, à l'Université Concordia. Il essaie de maintenir un équilibre entre, d'un côté, la méditation et la prière, et de l'autre, ses activités telles que le jogging, la capoeira (art martial afro-brésilien) et la lecture, ainsi que ses études. Il étudie l'arabe et s'intéresse aux récits d'autres convertis, tel Malcolm X

Biographie

Eduardo Alves Dos Anjos est né à São Paulo, au Brésil, et a grandi à Montréal. Il se considère comme un citoyen du monde. Il prépare un baccalauréat à la John Molson School of Business, à l'Université Concordia. Il essaie de maintenir un équilibre entre, d'un côté, la méditation et la prière, et de l'autre, ses activités telles que le jogging, la capoeira (art martial afro-brésilien) et la lecture, ainsi que ses études. Il est également bénévole pour l'Association des étudiants musulmans de l'Université Concordia, où il effectue du travail communautaire et participe à l'organisation d'événements. Eduardo s'intéresse à la philosophie et déteste l'injustice et la souffrance humaine. Il aspire à devenir plus actif dans des organisations de défense des droits de l'homme et aimerait devenir pompier.

Vidéos
Photos
Audios
Version Flash

Dania

Dania vient d'avoir 23 ans. À sa fête, on ne boit pas d'alcool et seules des femmes sont invitées. Elle nous présente sa mère, une Québécoise qui s'est convertie à l'islam il y a plus de 20 ans. Chez son père érythréen, nous sommes témoins de la différence de points de vue entre les générations. Dania doit décider ce qu'elle va faire quand elle aura obtenu son diplôme en droit.

Biographie

Dania Suleman est née et a grandi à Longueuil et à Brossard, en banlieue de Montréal. Sa mère, québécoise, s'est convertie à l'islam et son père est originaire d'Érythrée. Dania a étudié les sciences pures et appliquées au Collège de Maisonneuve et le droit civil à l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle poursuit des études pour devenir avocate. Elle adore être entourée d'amis, rire et profiter de la vie, acquérir des connaissances, et se tenir au courant de l'actualité. Elle aime marcher, se plonger dans le travail et découvrir le monde en voyageant.

Vidéos
Photos
Audios
Version Flash

Suad

Suad explique pourquoi elle a décidé de porter le hijab et comment le décès de sa mère a influé sur ses choix de vie. Elle nous présente son mari, Karim, puis nous fait visiter sa classe dans une école arabe. Alors qu'elle collecte des fonds pour une organisation humanitaire, Suad nous raconte la discrimination qu'elle vit en s'affichant comme musulmane pratiquante à Montréal.

Biographie

Suad Saher Bushnaq (http://www.suadbushnaq.com) est une Canado-Arabe. Elle est née à Amman, en Jordanie, d'une mère syrienne et d'un père palestino-bosniaque. Suad a commencé à jouer du piano très jeune. Quand elle a déménagé en Syrie à l'âge de 18 ans, elle a continué ses études en musique à l'Institut supérieur de Musique de Damas. Elle a passé trois ans et demi en Syrie, avant d'immigrer au Canada avec sa famille en 2004. Suad a continué ses études en musique, se spécialisant cette fois en composition musicale à l'Université McGill, où elle avait obtenu une bourse et d'où elle est sortie diplômée en 2009. Elle est professeure de piano et compositrice indépendante, professeure d'arabe à l'École du samedi à Montréal, tout en suivant des cours en éducation afin d'obtenir sa certification en tant que professeure d'école. Les activités favorites de Suad sont la photographie, la bicyclette, la natation, l'écriture et le design d'intérieur. Elle a une passion pour la composition, le piano, l'enseignement de la justice sociale et l'éducation aux médias. Elle parle quatre langues et adore les discussions. Sa période préférée de l'année est le ramadan. Dans le cadre de son cours d'éducation et de technologie des médias, Suad a récemment créé un site Web, Unveiling Islamophobia (http://unveilingislamophobia.weebly.com/), qui propose 10 plans de cours pour analyser l'islamophobie dans la classe.

Vidéos
Photos
Audios
Version Flash

Rizwan

Dans le cadre du Projet Muslim Youth Canada (Jeunes musulmans du Canada), Rizwan a rencontré des centaines de personnes. Il nous en présente quelques-unes durant un atelier. Ensuite, nous faisons la connaissance de sa famille et jetons un coup d'oeil sur son expérience en tant que jeune musulman canadien. Avec Rizwan, nous discutons de la radicalisation, de la représentation dans les médias et de la relation des jeunes musulmans avec les agences de sécurité canadiennes.

Biographie

Les parents de Rizwan, nés en Inde, ont fait leurs études au Pakistan et ont immigré au Canada à la fin des années 1970. Né à Toronto, Rizwan a grandi entre l'anglais et l'urdu. Il a étudié l'arabe, l'histoire perse et islamique à l'Université de Toronto et la philosophie islamique à l'Université McGill à Montréal. De mai 2009 à mars 2011, Rizwan a coordonné le Projet Jeunes musulmans canadiens (JMC), une initiative du service du Conseil canadien des femmes musulmanes (CCMW http://www.ccmw.com/), menée par des jeunes. Le projet consistait à développer une stratégie coordonnée, visant à renforcer les identités mixtes et à accroitre l'engagement des jeunes musulmans canadiens dans la communauté. Rizwan est en train d'écrire un livre qui parle de ses voyages dans tout le Canada et des jeunes musulmans canadiens qu'il a rencontrés en tant qu'associé de recherche au Carleton University's Centre for the Study of Islam à Ottawa. Il est contre la société de consommation, a tendance à oublier ses affaires et met beaucoup de temps à attacher ses lacets de souliers.

Vidéos
Photos
Audios
Version Flash